Tour cycliste de Martinique : favoris, outsiders et possibles vainqueurs

Tour cycliste de Martinique
© RNB | un tour assez montagneux

Dans trois jours, samedi 08 juillet, la caravane du 36e tour cycliste international s'ébranlera du Robert. L'édition 2017 réunit 104 coureurs. Une sélection de la caraïbe remplace à la dernière minute le Guatemala. Au départ, nous aurons huit formations invitées et treize équipes locales.

Jean-Claude SAMYDE
Publié le , mis à jour le

Ils seront cent quatre sur la ligne de départ au Robert, samedi 08 juillet. On recense 57 représentants locaux et 47 cyclistes dans les huit délégations invitées. Face à la Grande-Bretagne, la Belgique, l'entente France Occitane formation, Saint-Domingue, la Caraïbe, Usa, la Guadeloupe et la Guyane, Il est bien difficile d'avancer un pronostic, tant sont divers les niveaux de préparation en Martinique pour l'épreuve.
Si le public local suivra d'un œil particulier le porteur du dossard numéro 1, Yolan Sylvestre l'enfant du pays, vainqueur du tour 2016, ce n'est pas pour autant que ses adversaires seront enclins à faire dans le sentiment.

Un tour de haut niveau

L'opposition vient de France des États-Unis des départements voisins. Les formations invitées affichent de bonnes dispositions. Les européens sont confrontés à des tours bien plus relevés que le nôtre. L'entente "Occitane Cyclisme formation" est une équipe de DN1 (Division Nationale 1), l’antichambre des équipes professionnelles aligne l'équipe composée de : Simon Carr, Quentin Carmouze, Mathieu Cérésuela, Guillaume Loubeau et Romain Malbrei, et Huggo Pinto Dupuys. Une bonne sélection d'un cran au-dessus, avec des coureurs expérimentés aux grandes compétitions.

Jefferey May conduit la délégation Américaine, ils sont animés d'un esprit de revanche, faire oublier leur déconvenue des années précédentes et compte sur Eric Bryan - Philippe Short, Jesse Kelly, Adams Schepps et Naveen Moloy.
Cyclisme Tour de Martinque
© JCS | de nombreux prétendants à la victoire finale de ce 36e tour international

Les Belges sont aussi dans le lot des prétendants et surtout Rutgers Roelands vainqueur en début de saison de quatre courses régionales et d'une sixième place au tour du Cameroun cette année après avoir remporté une étape de ce tour.
 

Le contexte régional

Il faudra aussi avoir à l'oeil, les Guadeloupéens Cédric Locatin et Grégory Blondin. Le manageur Franck Duro dirigera une sélection de Guadeloupe de jeunes coureurs Grégory Errin, Romain Vinetot, Lionel Miny et Kenny Jean-Jacques, ils viennent de peaufiner leur préparation au tour de Marie-Galante. À suivre aussi les cyclistes de la République Dominicaine et notamment Nelson Ismael Sanchez Jiminez. Attention à la sélection de la caraïbe, les invites de dernière minute.

La Guyane en progrès depuis quelques années compte jouer les animateurs avec Teddy Ringuet, Clif Apinsa, Terry Tsang Yee Moi Tsang Yee Moï, James Grinvilles et l'expérimenté Patrice Denays-Candau.
Peloton du tour cycliste de Martinique 2016
© Roland Cinraul | 104 coureurs sont au départ du tour de Martinique 2017

Les chances locales

Plusieurs coureurs peuvent légitimement croire en leurs chances de revêtir le maillot jaune au Lamentin le 16 juillet prochain. 

D'abord Yolan Sylvestre, le vainqueur de l'édition 2016, le sociétaire de la JC231 peut rééditer son exploit et inscrire son nom une deuxième fois au palmarès du tour. On peut citer également dans la liste des prétendants Mickaël Stanislas, Mickaël Laurent, Thierry Ragot, Willy Roseau, Marc Flavien, Cedric Eustache, Hervé Arcade, mais aussi l'espoir Eddy Michel Cadet-Marthe, le champion omniprésent dans les classements des épreuves. Le cyclisme sport individuel repose sur le collectif pour la victoire. Les formations comme le "Madinina Bickers", l'"Union Cycliste Spritaint" et la "Pédale Pilotine" ont des arguments pour s'imposer. 


L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.