"Ti Jo" est le dernier créateur d'outils agricoles au Lorrain

Joseph Zélela
© Daniel Betis | Joseph Zélela dit Ti- Jo

"Ti Jo", de son vrai nom joseph Zélela est le dernier soudeur créateur martiniquais au lorrain, à fabriquer des outils anciens. Cueilles-fruits, tridents, binettes, fourches, pioches ou serfouettes, n'ont pas de secrets pour lui.

Daniel Betis
Publié le , mis à jour le

Sur les hauteurs du nord atlantique, au quartier carabin dans la commune rurale du lorrain , le nom de "Ti Jo" résonne comme celui du magicien de la soudure. Cette passion transmise par son père, maréchal ferrant puis chaudronnier d'usine, fait de lui un créateur d'outils agricoles et de pièces anciennes sur mesure.

Un créateur au service du monde rural


Joseph Zélela dit Ti jo, lui même ancien ouvrier agricole, a vite décelé le besoin des agriculteurs, des jardiniers, des planteurs, des coupeurs de cannes à sucre et surtout des particuliers qui veulent posséder des outils solides. Sa démarche est simple. Écouter l'autre afin de lui offrir le meilleur outil.
 

Ti Jo, gardien des traditions et du patrimoine


Ainsi le soudeur s'adonne à la création d'outils comme les râteaux, les houx, les pioches les majumbés, de temps à autre un moulin à cannes, faisant le bonheur de tous. Son sérieux, sa technicité et son efficacité ont dépassé les rivages de Martinique. Ses qualités de créateur ont forgé sa réputation.

Pas étonnant que de nombreux professionnels ou de simples visiteurs des pays avoisinants (Guadeloupe, Guyane, Sainte-Lucie, Dominique, Haiti, République Dominicaine), effectuent le déplacement pour faire l'acquisition de ces outils spéciaux.

Ti Jo, fort de ses encouragements, compte transmettre aux jeunes cette passion professionnelle qui l'anime, cet  art de vivre qui l'habite. Transformer l'acier en outils dans le but de valoriser le patrimoine est plus qu'une gageure, c'est un sacerdoce.
 

L'actu en vidéo

Titanic

L'histoire du seul passager noir du Titanic.