Grande distribution : les professionnels dressent un bilan 2018 mitigé

Rayon hypermarché
© TeroVesalainen

Le syndicat de la grande distribution vient de faire le bilan de l’activité pour l’année dernière. Et premier constat, l’année 2018 est à peine moyenne.

Grégory Gabourg
Publié le , mis à jour le

2, 5% de chiffre d’affaires en plus en moyenne par rapport à 2017. Beaucoup s’en seraient contentés, mais pas la grande distribution en Martinique qui ne parle de bonne année qu’à partir de 4 ou 5% de hausse.

Alors, nos distributeurs sont-ils vraiment à plaindre ? À chacun de se faire son opinion. Ce qui est sûr, c’est que le secteur dit que ça pourrait être mieux ! Rien ne dit que la tendance devrait s’inverser.
 

Les grandes surfaces sont de moins en moins fréquentées


En cause, selon les acteurs : le recul constant de notre démographie. Avec près de 20.000 habitants en moins en 10 ans, difficile de faire plus, argumente le secteur. Un professionnel prétend d’ailleurs que nos grandes surfaces sont de moins en moins fréquentées.
 

Autre raison à ce coup de mou : la baisse du pouvoir d’achat


Ce sont les patrons de la grande distribution qui le disent, "de plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits distributeurs, moins chers que les produits de marques". Alors, est-ce à dire qu’on dépense moins en grande surface ? Difficile de le confirmer.

Nous avons bien demandé à la responsable d’une chaîne d’hypermarchés le prix moyen d’un  panier ou d’un chariot dans ses magasins. "Je ne peux pas vous le dire". Et elle ne serait pas la seule dans ce cas. L’information serait gardée précieusement par les professionnels de la grande distribution…