Suzanne Dracius reçoit le prix Virgile du Cénacle européen

Suzanne Dracius
© DR | De gauche à droite : Éliane Hurtado, Secrétaire du Cénacle ; Suzanne Dracius, lauréate du Prix Virgile du Cénacle européen francophone L.S. Senghor ; Giovanni Dotoli, Conseiller culturel européen ; Michel Bénard, Président du Cénacle.

Le Cénacle européen francophone de la poésie des arts et des lettres Léopold Sédar Senghor, a décerné samedi (8 juin 2019) à Paris, le prix honorifique "Virgile 2019" à l’écrivaine martiniquaise Suzanne Dracius. 

Daniel Betis
Publié le , mis à jour le

Le Cénacle européen francophone, est une institution issue d'une fusion entre le cercle européen de la poésie francophone de Jean-Francois Dussotier, et l'académie mondiale des arts et des lettres créée par Léopold Sédar Senghor. 

En présence de nombreux écrivains et personnalités africaines et européennes, devant le comité d’honneur de l’institution, présidé par Henri Senghor, l’écrivaine martiniquaise Suzanne Dracius, a reçu son prix pour l’ensemble de son œuvre.
 

Ce prix synthétise ses métissages et sa négritude.

Femme à la plume acérée, au verbe fulgurant, elle sait avec force et magie pointer du doigt, fustiger et dénoncer les maux. Dans son discours de remerciement, elle rappelle que ce prix "synthétise ses métissages et sa négritude qui n’est pas une égritude, ni aigritude".

Elle précise que cette récompense est aussi "une autre forme de reconnaissance, celle de l’esclavage crime contre l’humanité. Je scande la nécessité d’un anamnésie propitiatoire, d’être engagée pour se dégager, se désencager", dit-elle.
Suzane Dracius récompensée
© collection privée | Dans l'assistance : Amadou Lamine du Sénégal, Prix Léopold Sédar Senghor, Docteur Marie-Thérèse Lacombe Guyane Maire adjoint de Paris 6e, Yanick Lahens d’Haïti, Prix Femina, Yves Laujin, Véronique Polomat de France Ô.
 

Qui est Suzanne Dracius ?


Professeur de lettres classiques, Suzanne Dracius a enseigné à l’université des Antilles, à Paris mais aussi aux États-Unis.

En 1989, son roman "L’autre qui danse" est finaliste du Prix du Premier Roman. Dramaturge, poète et nouvelliste, on lui doit également la pièce de théâtre "Lumina Sophie" dite Surprise (2005), "Exquise déréliction métisse" (2008), et "les Fables de la Fontaine avec adaptations créoles & sources" (2006).

Elle a reçu en 2010 le Prix de la Société des Poètes Français pour l’ensemble de son œuvre et aujourd’hui le prix européen Virgile.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.