Dans la culture créole, les connaisseurs les appellent "soldats", mais on les connaît aussi sous le nom de Bernard l'hermite (nom scientifique Coenobita sp.). Ils envahissent le quartier Caritan à Sainte-Anne samedi (8 septembre 2018), mais le phénomène est observé par les habitants depuis vendredi soir (7 septembre 2018). 

Gervais, l’un d'entre eux, a aussitôt pris son smartphone pour nous faire partager cette invasion de Bernard l’hermite. "Il y en a tellement, autour de la maison, dans le jardin, près du chien qui tente de cohabiter avec eux", souligne-t-il avec humour.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

 

Ces crustacés jouent un rôle capital dans le nettoyage des plages


Les connaisseurs estiment que "ces sorties" de Bernard l'hermite sont habituelles à cette période de l’année, mais pas en si grand nombre. "Ils sont censés descendre à la mer pour nettoyer leurs robes comme on dit", explique Gervais.

Arpentant les plages et les zones forestières tropicales côtières, on les retrouve partout notamment dans la Caraïbe. Ces crustacés jouent un rôle capital dans le nettoyage des plages. Le Bernard L'hermite aime le plus souvent la vie en communauté, les colonies pouvant atteindre parfois des centaines de membres, indiquent les chercheurs.

Les responsables de l'environnement entre autres, devraient tenter d'expliquer cet étrange phénomène que les plus anciens qualifient généralement "d'inquiétant" en cette période cyclonique...