"Propos excessifs, sans fondement et caricaturaux" répond le promoteur à l'Assaupamar

Vue mer
© Bergeral | Le promoteur veut montrer que l'enrochement existait bien avant ses travaux...

Alain Montourcy, promoteur du chantier de construction d'immeubles de luxe, à Schoelcher qualifie les propos de l'Assaupamar d'excessifs, sans fondement et caricaturaux. Il est accusé par les écologistes d'atteinte à l'environnement en raison de l'enrochement d'une partie de la plage.

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

Alain Montourcy, Président Directeur Général du groupe Bergeral, promoteur du chantier de construction d'immeubles de luxe à l'Anse Gouraud, Schoelcher, donne sa position concernant la mise en cause de sa société par l'Assaupamar. 

Le 13 juillet dernier, les écologistes se sont invités sur le chantier. Ils accusent le promoteur d'atteinte à l'environnement, en raison de l'enrochement d'une partie de la plage. "Certains propos tenus par l'Assaupamar sont excessifs, sans fondement, caricaturaux", réagit le promoteur dans une longue lettre à l'adresse de notre rédaction. En voici l'intégralité : 

De son côté l'Assaupamar fait de cette affaire un sujet des plus préoccupants sur sa page Facebook."Nous dénonçons sans concessions la destruction sans autorisation, sans études d'impact, de ce bord de mer", s'insurgent les écologistes.


L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.