Saint-Kitts et Nevis: le gouvernement désactive les passeports vendus aux étrangers recherchés pour crimes

Passeport de la Féderation de St. Kitts et Nevis
© bloomberg | Passeport de la Féderation de St. Kitts et Nevis

Les autorités de Saint-Kitts et Nevis ont désactivé 15.197 passeports vendus aux étrangers dans le cadre de l’initiative appelée "La Citoyenneté par Investissement", la CBI. Deux étrangers, détenteurs de passeports, sont accusés de fraude massive en Chine, leur pays d’origine.

Caroline Popovic
Publié le , mis à jour le

Parmi les 15.197 passeports désactivés par les autorités de la Fédération de Saint-Kitts et Nevis, 2 titulaires, ressortissants de la Chine, sont recherchés par la police internationale INTERPOL. Ils sont soupçonnés d’avoir volé près de 100 millions d’euros des banques en Chine. L’un d’entre eux, Ren Biao, aurait fui son pays en 2010 pour atterrir à Saint-Kitts et Nevis où il a obtenu son passeport en 2013 après avoir versé plus de 300.000 euros au trésor public.

Et pourtant, INTERPOL avait  signalé au gouvernement de l’époque que M. Biao était activement recherché. Ren Biao se vantait de ses bonnes relations avec un haut placé à Saint-Kitts et Nevis qui lui a assuré qu’il ne sera jamais expulsé. En effet, Ren Biao est protégé par la constitution de la Fédération de l'île qui n’a pas d'accord d’extradition avec la Chine.

Plus de 15.000 passeports désactivés

Le pays de naissance des détenteurs de passeports ne figurait sur aucun des 15.197 passeports qui ont été désactivés. 91 passeports diplomatiques et 39 passeports officiels sont également concernés par cette erreur. Tous ces passeports ont été émis par l’ancien gouvernement dirigé par Denzil Douglas, aujourd’hui leader de l’opposition. D’ailleurs sous le mandat de Denzil Douglas, les États Unis ont accusé Saint-Kitts et Nevis d’aider les criminels de la finance. Le Canada a exigé des visas de tout citoyen de cette île.
Timothy Harris, premier ministre de la Féderation de St. Kitts et Nevis
© freedomskn | Timothy Harris, premier ministre de la Féderation de St. Kitts et Nevis

Renouveler les demandes de passeport

Timothy Harris, premier ministre de Saint-Kitts et Nevis depuis 2015 veut rétablir la bonne réputation du programme "La Citoyenneté par Investissement". Le programme a été reformé et un nouveau système de diligence raisonnable a été appliqué. Tous les détenteurs des passeports désactivés doivent désormais renouveler leurs demandes. Aujourd’hui le pays de naissance doit obligatoirement figurer sur les nouveaux passeports.

St. Kitts et Nevis : La Citoyenneté par Investissement (CBI)

Le programme a été fondé en 1984.
Depuis 2015, un passeport coûte 240.000 euros. Avec un passeport de St. Kitts et Nevis on peut passer la frontière, sans visa, de 132 pays y compris la zone Schengen.
Le détenteur n’est pas obligé d’être domicilié à St. Kitts et Nevis.
Le passeport de St. Kitts et Nevis est le mieux classé de l’OECS. (Organisation des Etats de la Caraïbe de l’Est). Il est le numéro 50 parmi 199 pays sur Nomad Passport Index de 2017. 
Le FMI annonce que le programme de la Citoyenneté par Investissement de St. Kitts et Nevis est parmi le meilleur de ce type au monde.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.