Retour à la normale sur le réseau d’eau potable au nord de l’île

Eau Martinique
© SMDS

Depuis le 26 juillet 2019, l’ARS (l’Agence Régionale de Santé) avait lancé des mesures de restrictions, à cause d’une contamination par des bromates*. Une partie des usagers alimentés par la station de production de Vivé au Lorrain, avait été pénalisée.

Muriel Tauzia & Guy Etienne Publié le

A la suite de plusieurs prélèvements, des concentrations en bromates supérieures à la normale, avaient été constatées. Ces substances provenaient d’impuretés présentes dans le désinfectant chloré, utilisé pour le traitement de l’eau.

Durant ces analyses, et par principe de précaution, une partie des usagers du Nord desservis par la SMDS (Société Martiniquaise de Distribution et de Service) étaient appelés à restreindre l’usage de l’eau du robinet, plus particulièrement les jeunes enfants et les personnes fragiles.

Christophe Pinardo, le directeur de la SMDS explique que tout est rentré dans l’ordre, au téléphone de Muriel Tauzia.

Christophe Pinardo, directeur de la SMDS (Société Martiniquaise de Distribution et de Service).

Lors des recherches, les usagers impactés ont reçu des packs d’eau embouteillée. Ces derniers vont donc reprendre leurs habitudes de consommation, mais s’interrogent encore sur la qualité de cette eau potable qu’ils boivent au quotidien.

Aucun doute, selon le directeur de la SMDS, Christophe Pinardo, interrogé par Muriel Tauzia.

Christophe Pinardo, directeur de la SMDS.

* La présence de bromates (BrO3-) dans l’eau potable, découle habituellement du traitement de désinfection de l’eau. Ils sont formés par oxydation de l’ion bromure (Br -) ou peuvent provenir d’impuretés présentes dans le désinfectant chloré. Leur présence peut aussi être due à une pollution liée à l’homme.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.