Rentrée scolaire : moins d’élèves et plus de sérénité

Rentrée scolaire
© JC Samyde | École élémentaire Marius Hurard à FDF

C’est la rentrée pour tous les élèves, leurs professeurs et les autres professionnels de l’éducation, à quelques exceptions près. Une rentrée 2016 marquée par un nouveau repli démographique et par la persistance des failles du système éducatif.

Jean-Marc Party Publié le

78 000 écoliers, collégiens et lycéens aujourd’hui contre 110 000 voici quarante ans : cela donne 32 000 élèves de moins depuis 1976 et moins 29%. Sur la même période, la population de Martinique a augmenté de 60 000 habitants, soit 34%. Hier, le tiers de la population était scolarisée. Aujourd’hui, c’est le cinquième seulement. Le pays vieillit à vue d’œil avec son corollaire, le conservatisme.
 
Au-delà des chiffres, cette rentrée est beaucoup moins chargée de symboles que celle de 1976, et beaucoup plus calme. Depuis quatre décennies, nous avons gagné des combats : la reconnaissance de notre identité culturelle, la généralisation du recrutement d’enseignants natifs, la multiplication des établissements scolaires et une certaine sérénité.
 
D’incontestables progrès qui ne masquent pas les ratés du système éducatif : l’inadaptation des programmes, l’échec scolaire et sa conséquence le chômage, la persistance de l’illettrisme. L’école ne peut pas tout faire, mais elle peut encore faire beaucoup.
 
Trêve de pessimisme ! Souhaitons une bonne année à nos écoliers, collégiens, lycéens et étudiants. Et qu’il nous soit permis de nous arrêter un instant sur cette musique inoubliable pour les parents que nous fûmes, que nous sommes et que nous serons : les cris de joie d’un enfant à l’école.
 
Bonne rentrée !

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.