Qui sabote les fermes aquacoles du François et du Robert ?

aquaculture (vols)
© Martinique 1ère

Des vols à répétition dans les bassins aquacoles du François et du Robert. En moins de deux semaines deux actes de vandalismes sont enregistrés sur des exploitations. Les professionnels appellent les autorités à les protéger contre le sabotage systématique de leur outil de travail.

Jean-Claude SAMYDE
Publié le , mis à jour le

Ces vols récurrents sur les exploitations aquacoles pénalisent un secteur déjà en souffrance, et le lundi 30 janvier, c'est le président du comité des pêches qui tire la sonnette d'alarme. Les professionnels appellent les autorités à les protéger contre un sabotage systématique de leur outil de travail.

La prise de conscience

Les aquaculteurs de Martinique investissent  en moyenne entre 60.000 et 250 000 euros sur leur ferme. Lors des actes de vandalisme, leur production est dérobée, il n'y a plus de vente des  poissons, et donc pas de revenus. Selon les renseignements fournis par les professionnels, seuls sept aquaculteurs résistent encore à ces nombreuses péripéties mais combien de temps encore.

(Re)voir le reportage d'Édouard Estripault /André Quion-Quion. 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.