Quand Noël et générosité riment avec nouveau départ pour le Secours Catholique

repas secours catholique
© Secours Catholique | Repas de Noël du Secours Catholique.

Les opérations de solidarité se multiplient à l’occasion des fêtes de fin d'années, à l'instar de ce grand repas du 24 décembre avec le Secours Catholique, à Rivière l’Or. Près de 200 personnes "en difficulté" étaient réunies pour partager repas, moments de plaisir et expériences personnelles.

Maurice Violton
Publié le , mis à jour le

Quasiment toutes les associations caritatives y vont de leurs moments de partage, et beaucoup voudraient y voir, juste quelques instants de soulagement, pour des personnes en difficulté à un moment bien précis. Juste un petit rayon de soleil, l'espace de quelques heures.
 

Un parcours d'accompagnement 


Mais au-delà de cela, ces moments de partage peuvent être aussi le signe d'un "déjà mieux" et une preuve qu'une partie du chemin a été fait, dans un processus de reconstruction personnelle.

Ces repas peuvent donc être aussi le signe d’un nouveau départ parce qu'on aura compris des mécanismes, et surtout qu'on peut désormais partager cette expérience avec d'autres.

Patrice Icheck, président du Secours Catholique, en Martinique

C'est un accompagnement qui se fait à travers des ateliers d'abord par petit groupe de 25 avant de monter en régime jusqu'à des repas comme celui du 24 décembre.

Patrice Icheck, le président du Secours Catholique en Martinique parle d'une véritable démarche dont le but est de faire savoir qu'être en difficulté n'est pas une fin en soi, et qu'au contraire il existe des outils et des structures pour se remettre sur les rails.
Le Graal étant, par la suite, de partager l'expérience avec d'autres, en cas de nécessité.

L'actu en vidéo

Purification en rivière

Purification dans la rivière (Kanga Niazè= la jarre aux esclaves).