Les professionnels du Prêcheur en souffrance depuis les "lahars"

Pont du Prêcheur
© Jean-claude Samyde | Le niveau du lit de la rivière du Prêcheur "rejoint" le pont...

Les marins-pêcheurs et les commerçants du Prêcheur ne peuvent plus travailler correctement depuis le début des coulées de boue volcanique. L'état de catastrophe naturel est souhaité par le conseil municipal.

Jannick Dulio - Peggy Pinel-Féréol Publié le

Les coulées de boue volcanique de ces dernières semaines ne sont pas sans conséquence sur l’économie de la commune du Prêcheur. En effet, les marins-pêcheurs et les commerçants se plaignent de ne plus pouvoir travailler et d’un manque à gagner important depuis le début du phénomène naturel.
Une réunion en mairie avait réuni des représentants de Cap Nord, de la Collectivité Territoriale de Martinique et de la chambre de commerce. Le conseil municipal souhaite que l'état de catastrophe naturel soit décrété.

(Re)voir le reportage avec des images d'André Quion-Quion :