L'opération escargot des transporteurs de béton n'est qu'un avertissement !

Béton : opération molokoy des transporteurs
© JCS | Les transporteurs de béton ont fait une dernière halte devant l'usine Lafarge à Sainte-Thérèse

Les professionnels du transport de béton ont mené dès 7 heures ce jeudi 29 mars, des opérations molokoy dans la périphérie de Fort-de-France. Ils dénoncent la prolifération des centrales à béton mobiles sur les grands chantier, ce qui met en péril leur profession, disent-ils.

Jean-Claude SAMYDE
Publié le , mis à jour le

Toute la journée ils ont fait des haltes dans des points stratégiques de Fort-de-France, comme la DEAL, la préfecture et l'usine Lafarge de ciments à Sainte-Thérèse pour expliquer leur revendication.

Les chauffeurs et responsables des camions travaillant dans le secteur du BTP (Bâtiment Travaux Publics) et plus précisément ceux qui malaxent le béton estiment que les centrales à béton placées sur les gros chantiers "sont préjudiciables à la profession". L'opération molokoy a débuté ce jeudi 29 mars à 7 heures 30 de Carrère au Lamentin. Les transporteurs se sont rendus ensuite à la Deal à Schoelcher puis ils se sont arrêtés à Fort-de-France. 

Cette opération intervient le jour où le préfet Franck Robine installe la cellule économique régionale de construction, organisme qui devra dynamiser le secteur du BTP et avoir une vision à long terme sur les marchés publics en matière de construction.

Daniel Saxemard Président du syndicat des chauffeurs et entrepreneurs du béton 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.