Le MIM doit attendre avant de retrouver son indépendance !

Militants politiques
© Martinique La 1ère | Les militants "historiques" du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) au palais de justice de Fort-de-France (vendredi 29 juin 2016).

Le  procès en appel du MIM a été renvoyé au 7 septembre prochain. Alfred Marie-Jeanne son président, avait fait appel de la décision de placer son organisation sous administration judiciaire.

Martinique La 1ère Publié le , mis à jour le

Le procès en appel du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais), a été renvoyé au 7 septembre 2018. Le 1er juin dernier, suite à la demande de certains militants, qui se font appeler le groupe de réflexion du  MIM, une ordonnance du tribunal plaçait le MIM sous la tutelle d’un administrateur judiciaire.

Alfred Marie-Jeanne le président du MIM a fait appel de cette décision et le tribunal devait ce vendredi matin (29 juin 2018), réexaminer cette affaire qui est donc renvoyée au 7 septembre prochain.
 
 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.