Matthew : Haïti meurtrie

Matthew dégats habitations
© Twitter Cortesia de EFE | Des maisons détruites ainsi que des dégats dans les exploitations agricoles sur la route de Matthew

Forte houle, rivières en crue, inondations, glissements de terrain, maisons détruites, arbres arrachés, routes coupées, infrastructures endommagées, Matthew vient d'ajouter une nouvelle catastrophe à la liste déjà longue, des malheurs de la population haïtienne.

Serge Zobeide Publié le , mis à jour le

Alors que le centre de l’ouragan s’est lentement éloigné du Golfe de Goâve, atteignant en début de soirée la pointe est de Cuba, une partie très active du phénomène a continué de sévir sur les terres haïtienne pendant plusieurs heures, cette nuit ( du 4 au 5 octobre 2016).
 
Toute la journée d'hier (mardi), des pluies intenses et des vents violents ont été enregistrés sur le territoire, causant d’innombrables dégâts un peu partout, et particulièrement dans le sud de l'île.
 

Le sud ouest isolé

Le sud-ouest, traversé dès les toutes premières heures de la matinée par le centre de l’ouragan, a été, la région la plus affectée par l'ouragan. Littéralement coupés du reste du territoire, les habitants de l’ensemble des villes des départements de Grande Anse, du Sud, des Nippes et de l’Ouest ont vécu une journée cauchemardesque. Les crues ont emporté le pont Ladigue, à Petite-Gôave (Département Ouest), coupant la route nationale nº 2, seule voie reliant la péninsule sud à la capitale Port-au-Prince.
 
Dans une conférence de presse tenue en fin de matinée (mardi), le Président par intérim, Jocelerme Privert, annonçait la mort de deux personnes. Mais hier soir, un bilan provisoire faisait état de cinq morts, des milliers d’habitations détruites et une dizaine de milliers de personnes évacuées dans des centres d’hébergement. 
 

On s'attend à de gros dégâts 

Difficile à établir, à cause de la durée de l’évènement et surtout de l’isolement de la région la plus touchée du territoire, ce bilan devrait s’alourdir considérablement dans les prochaines heures. Au Ministère de l’intérieur, où l’on parle du pire phénomène cyclonique qu’ait vécu Haïti depuis longtemps, on s’attend à des dégâts de très grande ampleur. 
 
Avec les grandes quantités d’eau déversées par les pluies, le gouvernement a annoncé hier que les écoles resteraient fermées jusqu’à lundi (10/10). En revanche, aucune annonce n’a été faite concernant un éventuel report des élections programmées ce dimanche (09/10).
 

Les Bahamas, après Cuba et avant la Floride

Après le sud-ouest d’Haïti et le golfe de Goâve, l'œil de Matthew, autour duquel soufflaient encore des vents soutenus de près de 225 km/h, s’est dirigé en début de soirée vers la Sierra Maestra, sur la pointe Est de Cuba. Matthew, toujours classé en catégorie 4, a fait souffler ses vents forts et déversé ses trombes d’eau, pendant plusieurs heures, sur les villes de Santiago de Cuba, Guantanamo et Baraoca, causant de nombreux dégâts, là aussi.   
 
Plus puissant ouragan enregistré dans la zone depuis près d'une décennie, Matthew progresse désormais vers le nord. Il devrait atteindre dans quelques heures, les îles du sud de l’archipel des Bahamas et, plus tard dans la semaine, les côtes de Floride, selon les précisions du National Hurricane Center de Miami.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.