LIAT au coeur des discussions du Sommet du Caricom

Cérémonie ouverture Sommet du CARICOM
© Caribbean Community | Cérémonie d'ouverture du 38ème Sommet du Caricom à Grenade Opening Ceremony, Thirty-Eighth Meeting of the Conference of Heads of Government of CARICOM, Grenada Trade Centre, Grenada, 4 July, 2017

La compagnie aérienne LIAT était au cœur des discussions entre les dirigeants des pays du Caricom,  réunis en Sommet cette semaine à Grenade.

Sonia Laventure
Publié le , mis à jour le

"Si vous attaquez LIAT de façon injustifiée, je me lève pour la défendre" ! C’est en ces termes que le premier Ministre de Saint-Vincent et les Grenadines, Ralph Gonzalves, a pris la parole au cours de la soirée d’ouverture de la 38Conférence des Chefs de Gouvernements du Caricom, hier soir (4 juillet 2017), à Grenade.

Ralph Gonzalves, qui est également président du groupe des gouvernements actionnaires de LIAT, s’est vigoureusement opposé aux propos du Premier Ministre de Grenade, Dr Keith Mitchell, qui regrettait les manquements de la compagnie aérienne, s’interrogeant sur la gestion de LIAT, ses choix stratégiques et son manque d’efficacité dans la desserte régionale.

LIAT a des difficultés récurrentes

La compagnie fait régulièrement l’objet d’interrogations, parfois suspicieuses, des gouvernements régionaux qui sont les actionnaires de LIAT : Antigua-et-Barbuda, la Barbade, la Dominique, Saint-Vincent-et-les Grenadines qui composent le capital de LIAT sont régulièrement sollicités pour recapitaliser une compagnie qui perd de l’argent.

Mais en dépit des turbulences, l’existence de LIAT est rarement remise en cause, car c’est le seul lien entre les îles, une desserte indispensable pour les échanges économiques et les flux touristiques. Et les questions du transport aérien et du tourisme dans ce bassin de 16 millions de personnes sont au cœur des préoccupations des chefs de gouvernements présents au Sommet de Grenade.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.