Le procès d'Alfred Marie-Jeanne est renvoyé

Alfred Marie-Jeanne
© Martinique 1ère | Alfred Marie-Jeanne et (de dos) Alex Ursulet, l'un de ses avocats

Le procès d'Alfred Marie-Jeanne, prévu ce mercredi (2 mars), a été renvoyé au 9 novembre 2016. Les magistrats ont ainsi répondu favorablement à une demande de citoyens qui s’étaient constitués partie civile dans ce dossier.

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

C’est le 9 novembre prochain qu'Alfred Marie-Jeanne sera finalement jugé devant le tribunal correctionnel de Fort de France. Ainsi en ont décidé les juges du tribunal après leur délibération. Ils ont ainsi répondu favorablement à une demande de citoyens qui s’étaient constitués partie civile dans ce dossier. Ces citoyens, souhaitaient avec leurs avocats, mieux préparer une nouvelle audience. (Re)voir le résumé de Dominique Legros, devant le palais de justice de Fort-de-France (mercredi 2 mars 2016).

Fort soutien au président du Conseil Exécutif

Le camp de la défense se dit déçu car il voulait en finir au plus vite avec cette affaire selon les propos de certains avocats. Les nombreux supporters d'Alfred Marie-Jeanne, présents dans la salle d'audience, ont rejoint ensuite ceux qui se trouvaient à l’extérieur pour marquer leur soutien fort à "leur président".

Le président du Conseil Exécutif de la CTM, est poursuivi dans le cadre de la passation de marchés publics concernant des écoles réalisées à la Dominique et à grenade, lors de sa dernière mandature à la région (2004-2010). La fille d’Alfred Marie-Jeanne, Maguy Marie-Jeanne et son compagnon, l’architecte dominiquais Mark Frampton, sont également mis en examen et poursuivis dans ce dossier.

 

L'actu en vidéo

Scène de crime

Reconstitution d'un meurtre à Basse-Pointe