La Martinique se souvient de septembre 1870

Groupe à pied
© A.L | Plusieurs groupes à pied animent les manifestations en souvenir de l'insurrection du sud en 1870 (Fort-de-France le 22 septembre 2016)

Ce 22 septembre est une date importante dans l’Histoire de la Martinique. À partir de ce jeudi soir, plusieurs célébrations commémorent les évènement de l’insurrection de septembre 1870. Cent quarante-six ans après, que reste-t-il de cette période ?

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

Nous commémorons cette année les 146 ans de l'insurrection du sud, en septembre 1870. Vingt-deux ans après l'abolition de l'esclavage, la société Martiniquaise était encore sous le coup d’un régime judiciaire teinté de partialité. L'épisode Lubin / Codé en 1870 en est un exemple flagrant. Codé s'était publiquement vanté d’avoir fait condamné le nègre Lubin. C'était la goutte qui a fait déborder le vase sur les hauteurs de Rivière-Pilote. Codé fut mis à mort dans un quartier qui porte encore son nom, la Croix Codé. Il y a 6 ans, Denis Adenet-Louvet y était allé exhumer de vieux souvenirs.

Septembre 1870 à Croix Codé / 140 ans après

Ce 22 septembre 2016, une gerbe sera déposée au Polygone de Desclieux où l’exécution a eu lieu. Il y a sept ans, Denis Adenet-Louvet était parti à la recherche d’une plaque commémorative qui avait été installée l’année d’avant sur ces lieux historiques.

Septembre 1870 à Desclieux / 140 ans après

Dans le journal de 13 heures de ce jeudi (22 septembre), Audrey Govindin recevait Marie-Hélène Léotin, historienne et membre du Conseil exécutif de la CTM. "Nous pensons que commémorer, c'est une façon de cimenter l'unité de notre peuple".

Écoutez l'intégralité de cet entretien :

Voici le programme du Gloriyé Septanm 1870 organisé par la Collectivité Territoriale de Martinique :
Programme Gloriyé Septanm 1870
© CTM | Quatre jours de commémoration en hommage aux insurgés de septembre 1870.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.