Infanticide : le père de Nahé témoigne de sa douleur

Père de Nahé
© Martinique 1ère | Le père de la petite Nahé

Le 15 janvier 2016, le corps inanimé de Nahé (17mois) est abandonné par sa mère accompagnée de deux autres individus dans la rivière Alma (route de la Trace). Par la suite, la mère s'envole vers la France, laissant croire à sa famille que la jeune enfant résidait avec son père.

D.A Publié le , mis à jour le

Des événements auraient conduit au décès de Nahé (17mois),  sa mère et le compagnon de celle-ci auraient fait disparaître le corps de la jeune enfant dans la rivière Alma sur la route de la trace. 4 mois après le drame, la mère décide de s’en aller en France, laissant croire à son entourage que Nahé résiderait avec son père. 

Après plusieurs semaines, la tante de Nahé exige du père qu’il la laisse voir la petite, mais celui-ci lui affirme n’avoir pas vu l’enfant depuis août 2015 puisqu’elle est avec sa mère. De toute évidence Nahé a disparu, le père alerte alors les forces de l’ordre. 

Depuis, le corps de la petite Nahé n’a toujours pas été retrouvé. Après plusieurs auditions et présentations devant le parquet, trois personnes sont mises en examen pour disparition et homicide volontaire, la mère et son compagnon, ainsi qu’un voisin qui les aurait aidés à faire disparaître le corps. 

(Re)voir le reportage de Frank Edmond-Mariette et Marc-François Calmo

 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.