Impôt à la source : comment ça marche ?

déclaration impot
© France-Infos | Le gouvernement espère ainsi limiter le recours au travail au noir

François Hollande en avait fait l’une de ses priorités : le prélèvement à la source pour l'impôt sur le revenu. Cette réforme fiscale entrera en vigueur le 1er janvier 2018. Mode d’emploi.

Grégory Gabourg Publié le , mis à jour le

Se rendre au centre des impôts pour régler son tiers payant, cette scène appartiendra bientôt au passé. Dès le 1er janvier 2018, les impôts sur le revenu seront prélevés à la source, conformément à ce qu'avait annoncé le président de la République, François Hollande.

Qui sera concerné ?

Tous les contribuables sont concernés. Selon l'INSEE, environ 70 000 foyers imposables étaient répertoriés chez nous en 2014, soit un tiers de la population.

Qui collectera l'impôt ?

Pour les salariés, ce seront les employeurs. Pour les retraités et les chômeurs, les caisses de retraite et d'assurance-chômage feront office de collecteurs. Concernant les travailleurs, les sommes prélevées figureront sur la fiche de paie, comme c'est le cas aujourd'hui pour les cotisations sociales.

Comment sera fixé le taux ?

L'administration fiscale fixera un premier taux de prélèvement, selon la déclaration effectuée en 2017. Un taux qui sera actualisé en septembre 2018, suite à la déclaration remplie la même année. Il tiendra compte des salaires, revenus fonciers et revenus de remplacement (chômage, retraite, etc.). Le centre des impôts communiquera ces données à l'employeur.
 

Et si le salarié ne veut pas que son employeur soit en possession de ces informations ?

C'est son droit. Dans ce cas-là, un taux forfaitaire ou neutre sera appliqué. Il ne tiendra compte que des salaires, selon un barème établi pour chaque tranche de revenu. Si le contribuable a des revenus supplémentaires, il paiera le complément en fin d'année.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.