L'immense Maurice Jallier dit "au revoir" à la Martinique

Maurice Jallier
© FB des fans | Maurice Jallier fêtait ses 88 ans (12 janvier 2017).

L’une des figures emblématiques du monde culturel, Maurice Jallier (années 50-70) est mort à 90 ans. Créateur du carnaval antillais à Paris, auteur et metteur en scène. On lui doit "Cancan case Marsabé". Cet ancien professionnel de la santé s'était mis au service de la culture.

Daniel Betis
Publié le , mis à jour le

Les plus anciens le connaissaient avec le groupe "Créolita" (danses et musiques traditionnelles), créé en 1950, les plus jeunes avec la création  à Paris, du "Carnaval antillais en 1985". Un immense artiste, né le 12 janvier 1929 au Bénin qui malgré les vicissitudes de la vie (il a perdu la vue en deux temps), a toujours pris le chemin du bonheur à transmettre et de la joie à partager.

Diplômé d’Etat en kinésithérapie, il a exercé en Martinique au début des années 60 puis a été muté à l’hôpital d’Argenteuil, dans la banlieue parisienne. Ce professionnel de la santé a toujours eu le sens du devoir.
 

Un créateur et compositeur de talent


Le nom de Maurice Jallier respire l’action culturelle des années 50 et 60 avec de nombreuses pièces de théâtre et surtout les concours de la chanson créole. Ce compositeur de talent, multi-instrumentiste, a remporté de nombreux prix. L'artiste Guy Méthalie se dit ébranlé par cette disparition.

Guy Methalie

L'artiste Guy Methalie exprime son émotion après la mort de Maurice Jallier.
Parmi le titres célèbres qui ont marqué une époque :"À la zazou" en 1952, "Cé filon" en 1953, "Kouvé difé" en 1960. 

Trois de ses compositions "Doudou déviré", "sœurs jumelles" et "C’est la Martinique", ont permis au clarinettiste Barrel Coppet de remporter trois premiers prix au concours de la chanson créole.
 

Créateur du carnaval antillais


Ce guitariste d'origine, jouait du piano, de la flûte en bambou et du banjo. De nombreux artistes comme Maurice Alcindor ou David Martial lui doivent leurs débuts. Excellent animateur radio, il est à l'origine du succès de la radio antillaise, Topiques Fm à Paris. 

En 1985, alors même que les antillais voulaient se retrouver, Maurice Jallier, toujours vivace, a créé "le carnaval de Paris" qui a lancé le groupe Kassav.

Avec plus d’une centaine de compositions, c'est l’un des plus vieux sociétaires de la sacem. Fervent défenseur de la biguine, de la valse et de la mazurka, il était  de retour en 1996 en Martinique. Après le décès de son épouse, il avait sorti un album 2014, "Je m’hommage". 

L'Association Martiniquaise Parents Enfants Aveugles qu'i a animé de toutes ses forces lui exprime sa reconnaissance.
À 90 ans et au bout d'une vie bien remplie, Maurice Jallier dit "Au revoir" à la Martinique qu'il aimait tant.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.