Galion 2 : les écologistes annoncent une "technique du harcèlement" près de l'usine

Réunion Assaaupamar
© Martinique 1ère | Les militants de l'Assaupamar, réunis lundi 29 août 2016 au Lamentin

Les écologistes de l'Assaupamar annoncent qu'ils passent à une phase dite du "harcèlement" pour empêcher le fonctionnement de l'usine biomasse Galion 2 dont la fumée serait nocive pour la santé, insistent-ils...

Joseph Nodin
Publié le , mis à jour le

Les militants de l'Assaupamar se sont retrouvés au siège de l'organisation (lundi 29 août) au Lamentin. Ils revoient sans cesse les photos de la nuit de mercredi dernier (24 août), où certains militants estiment qu'ils ont été molestés par les forces de l'ordre sur le port de Fort-de-France. 

Les écologistes étudient la possibilité de porter plainte alors qu'ils tentaient d'empêcher la sortie du convoi de matériel pour l'usine biomasse Galion 2, qui produira de l'électricité. "Nous avons découvert à Gardanne (Bouches-du- Rhône), que la biomasse est plus polluante que le charbon", explique Olivier Berisson, président de l'Assaupamar, se référant à des arguments de scientifiques.

Au delà des échanges d'arguments avec les promoteurs de l'usine, les manifestants se préparent maintenant à une autre phase de leur mobilisation.


"Empêcher les travailleurs d'entrer à l'usine"






Puisqu'ils ne peuvent pas grand-chose pour contrer l'acheminement du matériel entre le port de Fort-de-France et Trinité, les manifestants envisagent d'empêcher le fonctionnement de l'usine. Ils annoncent le début d'une technique de harcèlement. "Nous allons gêner la fabrication de l'unité de stockage qui se trouve sur le port. Nous allons empêcher les travailleurs d'entrer à l'usine de Trinité"...

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.