Certains habitants des Terres Sainvilles fuient le vacarme du carnaval

Rue de Fort-de-France
© Martinique la 1ère | Les rues du quartier des Terres Sainvilles à Fort-de-France.

La fureur du carnaval à Fort-de-France fait fuir certains habitants des zones les plus exposées au bruit, en particulier dans le quartier des Terres Sainvilles.

Martinique la 1ère Publié le , mis à jour le

Pendant les jours gras (dimanche à mercredi des cendres), les carnavaliers envahissent le boulevard du Général de Gaulle (Fort-de-France), dans l'après-midi. Des milliers de personnes qui dansent, sautent et crient dans cette liesse populaire qui caractérise notre carnaval.

Oui mais voilà, ça ne plait pas à tout le monde, et en particulier aux habitants des rues perpendiculaires au Boulevard, aux Terres Sainvilles. Cette période est pénible pour ses habitants. "Mynm siw  finmin tou patou, ou ka tan (même si on ferme partout, nous entendons), explique l'un des résidents. Il se plaint notamment des échos des bradjaks de carnaval.

(Re)voir le reportage d'Irène Emonides et Olivier Nicolas dit Duclos.

L'actu en vidéo

Victoire de l'Arsenal

Les femmes de l'Asenal sont championnes de Marinique 2019 de handball.