Deux Martiniquais récompensés aux "Tropics Changemakers Awards" 2018

prix Tropics
© Facebook | Shirley Billot et Marcel Ravin.

Shirley Billot et Marcel Ravin ont remporté respectivement les prix de cheffe d'entreprise la plus influente de l'année et de meilleur chef de la Caraïbe aux "Changemakers Awards" 2018. Des récompenses créées par le magazine sud-africain "Tropics" afin de valoriser le travail des noirs.

Peggy Pinel-Fereol
Publié le , mis à jour le

La cérémonie s'est déroulée le 26 décembre 2018 à Johannesburg en Afrique du Sud sans les deux gagnants martiniquais qui ont découvert leur prix sur internet. "Ils ont annoncé les gagnants sur leurs réseaux sociaux et ils ont cité mon nom donc j'ai reçu une alerte et c'est là que j'ai su", raconte Shirley Billot, lauréate du prix de cheffe d'entreprise de la Caraïbe la plus influente de l'année. 

De son côté, Marcel Ravin, qui remporte le prix de meilleur chef de la Caraïbe a partagé la nouvelle sur sa page Facebook. 

"Un rayonnement international"


Pour Shirley Billot, qui a créé son entreprise de cosmétique il y a maintenant sept ans, cette récompense tombe à point nommé alors qu'elle souhaite poursuivre son développement à travers le monde. En effet, la marque est déjà vendue en Australie depuis trois ans, en Afrique et dans certains pays d'Asie (Japon, Corée). Prochaine étape, les États-Unis et la Chine dès le mois d'avril 2019. 

"J'étais étonnée de voir que j'étais la 4e sur la liste. C'est assez incroyable ! J'étais assez fière de voir que notre petite île de la Martinique était représentée, que ces projets que je porte depuis des années avec mes équipes trouvent un écho et notamment en Afrique.

Pour nous c'est beaucoup de visibilité et de crédibilité. En termes d'image c'est extrêmement positif que Kadalys (son entreprise, ndlr), ait été reconnue. Ça permet de contribuer à une notoriété et à une reconnaissance au-delà de nos frontières françaises", explique Shirley Billot. 

La marque recycle des déchets de la banane afin d'en faire des ingrédients qui sont certifiés bio avec des procédés respectueux de l'environnement. "On a lancé un programme de recherche en partenariat avec la filière banane de Martinique et le CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). On a déposé trois brevets en cinq ans sur les vertus anti-âge, anti-tache et apaisante du bananier", insiste-t-elle.

La cheffe d'entreprise qui travaille entre le Saint-Esprit et Paris espère également dans un an ou deux développer un site industriel qui serait basé en Martinique. "On est sur l'étude de ce projet où on transformerait directement la matière végétale sur place. L'objectif étant de traiter les déchets directement et de créer de l'emploi plutôt technologique et scientifique localement". 
 

Une douzaine de gagnants sur une centaine de catégories


Ces prix décernés depuis huit ans par le magazine sud-africain "Tropics", récompensent le travail des noirs à travers le monde. Ainsi, le jeune Guyanais Yannick Lebrun de la compagnie américaine Alvin Ailey a obtenu le prix de meilleur danseur professionnel masculin. Le scientifique Kamara Jérôme originaire de l'île de Saint-Vincent et des Grenadines a quant à lui été primé par le titre de chef d'entreprise de la Caraïbe le plus influent de l'année. 
Kamara Jérôme 
© Facebook | Kamara Jérôme gagne le prix de chef d'entreprise de la Caraïbe le plus influent de l'année. 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.