Deux femmes du PPM se mettent en congé du parti

Nathalie Grat et Manuella Mondésir
© Martinique 1ère/FB | Nathalie Grat (Trois-Ilets) et Manuella Mondésir (Saint-Joseph)

Deux femmes du PPM (Parti Progressiste Martiniquais) se mettent en congè du parti dans une lettre adressée hier soir (31 janvier) à Serge Letchimy, le président de l'organisation. Elles décident de se consacrer davantage à leurs communes...

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

Manuella Keclard-Mondésir, originaire de Sainte-Joseph, ancienne élue de l'ex Conseil Régional, membre du PPM depuis 16 ans, décide de se mettre en congé du parti. "Aujourd'hui, mes projets pour mon territoire m'obligent à redéfinir mes priorités et surtout à me concentrer sur ma ville, Saint-Joseph. S'adressant à Serge Lecthimy, le président du PPM, elle précise "ceci afin que toutes mes actions futures ne soient pas identifiées comme PPM mais bien en ma personne seule".

Autre défection dans les rangs du PPM, celle de Nathalie Grat, 5e adjointe au maire des Trois-Ilets. Elle s'adresse à la fois, au président, au secrétaire général et aux militants du PPM. "Depuis mon arrivée au parti en 2007, j'ai connu des moments surprenants, des moments riches et inoubliables. Mais il y a un temps pour tout. Aujourd'hui est venu pour moi le temps de la réflexion. Ainsi, à compter de ce jour, je vous annonce ma mise en congé du parti". 

Ces deux départs assez surprenants sont-ils liés au débat interne quant au choix du PPM pour l'élection présidentielle ou faut-il y voir une difficulté de représentation des femmes au sein du PPM ? Pas de réaction officielle de la direction du parti pour l'instant. Le sujet pourrait être évoqué ce soir (mercredi 1er février) lors d'un comité national.

L'actu en vidéo

Avca

L'AVCA décide d'aller demander les raisons du crash de 2005 à un niveau plus élevé.