La dépouille de soeur Laure Sabès est revenue en Martinique, son sol natal

Laure Sabès
© Martinique la 1ère | Le retour de la dépouille de soeur Laure Sabès

109 ans après sa mort, la dépouille de sœur Laure Sabès est revenue en Martinique, le mercredi 30 janvier 2019. Elle a été exhumée après de nombreuses démarches administratives et sera inhumée dans la Basilique Notre-Dame de la Délivrande le samedi 2 Février 2019 au Morne-Rouge.

Jean-Claude SAMYDE
Publié le , mis à jour le

109 ans après sa mort, la dépouille de soeur Laure Sabès a retrouvé son sol natal, le mercredi 30 janvier 2019. Après des démarches administratives, son corps a été exhumé du chœur de la chapelle du couvent à la Maison Mère des sœurs dominicaines de la Délivrande à Grenoble.

À l'occasion du 150e anniversaire de la congrégation elle revient au Morne-Rouge. Le samedi  2 Février 2019 à l’issue de l’eucharistie célébrée par Monseigneur David Macaire, Mère Marie de la Providence sera inhumée dans le sanctuaire diocésain de Notre-Dame de la Délivrande au Morne- Rouge.

Soeur Laure Sabès
© Martinique la 1ère
 

Une vie dévolue aux autres


Fondatrice de la congrégation des dominicaines missionnaires de la Délivrande au Morne-Rouge, Marie Anne Jacques Laure Sabès est née dans une famille bourgeoise le 25 juillet 1841, tout la destine à mener la vie mondaine et futile des jeunes créoles fortunées de cette seconde moitié du XIXème siècle.

Dans la nuit de Noël 1862, dans le sanctuaire de Notre-Dame de la Délivrande, elle décide de consacrer sa vie au Christ, d'aider les esclaves libérés et les plus pauvres. Au Morne-Rouge le 2 février 1868, elle fonde avec quelques jeunes filles une nouvelle congrégation : les filles de la Délivrande. Sa mission principale est de servir les pauvres, les malades et les vieillards, de concourir au salut des âmes et au soulagement des corps.

En 1884 elle implante sa congrégation à Grenoble. Lors de la catastrophe de 1902, la maison mère de la congrégation installée en Martinique est dévastée, le siège est placé à Grenoble. Reconnue par le droit pontifical, le 22 novembre 1941, la congrégration est affiliée à l'ordre des Dominicains à la demande des réligieuses.
Laure Sabès
© Martinique la 1ère | soeur laure Sabès
Le 5 février 1911 à l'âge de 70 ans, elle meurt à Grenoble. Enterrée après sa mort dans le cimetière Saint-Roch, elle est inhumée en 1945 dans le choeur de la chapelle du couvent de la maison mère à Saint-Martin-d'Hères. Lors de son inhumation, son corps fut retrouvé intact et souple après 34 ans de tombeau.

L'actu en vidéo

Appel pour le domaine de la Trace

Murille Fruton propriétaire du Domaine de la Trace lance un appel de soutien.