CTM : trois mois d'existence et déjà une grève !

Personnel CTM
© Martinique 1ère | Les représentants syndicaux et les élus du conseil exécutif, lors d'une ultime réunion avant la grève (12 avril).

Malgré quelques échanges (mardi 12 avril) entre le conseiller exécutif Francis Carole et les syndicats, une grève illimitée est lancée ce mercredi (13 avril) par une partie du personnel de la CTM. L'amélioration des conditions de travail est l'une des principales revendications.

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

Les deux conseillers exécutifs, Marinette Torpille et Francis Carole ont bien tenté de ramener à la raison les syndicats, lors d'une réunion hier (mardi 12 avril) au siège de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) à Fort-de-France. Mais cette rencontre s'est terminée dans la confusion et la colère des syndicats qui confirment une grève illimitée à compter de ce mercredi 13 avril.

Maintien des CDD et conditions de travail

Tous les services sont concernés par les doléances qui figurent au cahier de revendications déposé par les syndicats, CGTM, CDMT, Unsa et FO (ex conseil général) :
  • Maintien des CDD (Contrat à Durée Déterminée)
  • Amélioration des conditions de travail en particulier dans les services médico-sociaux
  • L'harmonisation des horaires
  • Assurer la qualité et la continuité du service public
Des problèmes de fonctionnement se seraient amplifiés depuis la récente création de la CTM (1er janvier 2016). Le syndicat Upcm-Unsa  met l'accent en particulier sur "l’absence de dialogue social au sein de la CTM".

Risque de perturbation dans les collèges et les lycées

Cette première grève de l'histoire de la nouvelle collectivité pourrait entraîner des perturbations en particulier dans les collèges et les lycées de l'île, selon une source proche des syndicats. 

L'actu en vidéo

Victoire de l'Arsenal

Les femmes de l'Asenal sont championnes de Marinique 2019 de handball.