Crise de la viande : vers une réouverture de l'abattoir du Lamentin le 31 janvier

Abattoir Martinique
© youtube | (image d'illustration)

Les abattages d'animaux reprendront progressivement le 31 janvier. Cette annonce faite par le directeur de l'abattoir du Lamentin, Alex Ulindah, devrait rassurer les acteurs de la filière viande, au chômage technique depuis l'interruption de l'activité mi-janvier.

Grégory Gabourg Publié le , mis à jour le

Un abattoir fermé, et c'est toute une filière qui en fait les frais. Employés, coopératives, bouchers, transporteurs, ce sont près de neuf cents travailleurs qui sont actuellement au chômage technique.

Des travaux plus rapides que prévu

Heureusement pour eux, la période de disette ne devrait durer que quelques jours, jusqu'à mardi (31 janvier), date à laquelle l'abattoir reprendra progressivement son activité. C'est ce qu'a affirmé son directeur, Alex Ulindah, réduisant ainsi de deux mois le délai fixé pour la réouverture de la structure. La date du 31 mars avait, dans un premier temps, été annoncée, mais le chantier de mise aux normes du réseau de gaz aurait pris beaucoup d'avance.

Des indemnisations pour les bouchers ?

Une bonne nouvelle pour une filière, déjà en grande souffrance. Les bouchers ont rendez-vous ce mardi (24 janvier) avec les dirigeants de la CTM pour trouver des solutions à la crise. Car une dizaine de jours sans viande, ça coûte. Les professionnels ont bien songé à faire abattre certaines espèces en Guadeloupe, mais les contraintes étaient trop nombreuses. Dans les grandes surfaces, également, où se profile le spectre des ruptures de stocks, on cherche à s'adapter, bon an, mal an. Un directeur d'hypermarché nous a dit vouloir attendre encore un peu avant d'envisager des importations de Guadeloupe ou de l'Hexagone.

Quant à une possible augmentation des stocks de viandes surgelées, ce même gérant doute que cela ait un impact sur les ventes. En attendant une réouverture de l'abattoir, les amateurs de viande fraîche devront se contenter de volaille et de lapin. Ce sont les seules espèces, pour l'instant, disponibles en Martinique. Elles sont abattues au François et à Ducos.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.