Un contre-la-montre minutieusement préparé

contrôle vélos tour
© D. Bétis

Les coureurs ont disputé hier (samedi 14 juillet), un contre-la-montre individuel sur 15,6 kilomètres dans la commune de Rivière-Pilote. Pour cet exercice contre le chrono, les vélos sont pesés et mesurés pour la sécurité et la conformité aux règlements de l'UCI (Union Cycliste Internationale).

Daniel Bétis Publié le

Cédric Eustache du CCV, a réalisé le meilleur temps, 22'44" sur la distance de 15,600 kilomètres, lors de l'effort en solitaire hier ( samedi 14 juillet 2018), à Rivière-Pilote. Les écarts entre les principaux concurrents sont minces à l'issue de cette épreuve à Rivière-Pilote.  
 

Une règle de l’UCI imposée après des tricheries


Avant de prendre le départ du contre-la-montre, les 70 coureurs du peloton du tour cycliste de Martinique sont passés devant les commissaires. Les vélos sont pesés et mesurés pour la sécurité et la conformité.

Les vélos sont suspendus à un crochet relié à un peson digital, l’engin ne devra pas être au-dessous de 6,8 kg. Cette règle de l’UCI (Union Internationale de Cyclisme) est imposée après une série de tricheries technologiques au plan international.

Des mesures géométriques sont également faites à l’aide d’un appareil appelé "gabarit" permettant de vérifier la forme et l’architecture du vélo. Ainsi aucun compétiteur n’échappe au règlement.

Michel Marie-Sainte, commissaire-arbitre de la pesée explique la procédure. 

L'actu en vidéo

Victoire de l'Arsenal

Les femmes de l'Asenal sont championnes de Marinique 2019 de handball.