Chlordécone : les terres du Nord-Atlantique sont davantage contaminées

cartographie chlordécone
© BRGM | Carte du niveau de contamination des sols 2016

La chlordécone a été utilisée de 1972 à 1993 en Martinique et en Guadeloupe pour lutter contre le charançon du bananier. Cette molécule, interdite d’utilisation depuis 1993, pollue aujourd’hui les rivières, les nappes d’eau souterraine ainsi que les sols utilisés par les agriculteurs.

Stéphanie Octavia - Peggy Pinel-Féréol Publié le , mis à jour le

Les concentrations observées dans les sols martiniquais sont variables et peuvent atteindre plus de 10 mg/kg pour les zones les plus polluées situées essentiellement dans le Nord-Atlantique.

Entre 2003 et 2015, 6 500 prélèvements pour analyses de sol ont été réalisés par la chambre d’agriculture, à la demande d’agriculteurs, sur plus de 5 000 hectares. 


68% des terres testées permettraient de cultiver toutes les plantes sans risques




Les résultats et d'autres informations sur la pollution au chlordécone ont été publiés dans un recueil destiné au grand public dont le titre est : "La pollution par la chlordécone en Martinique, point de situation 2016". Ce document a été élaboré par la préfecture, l’Agence Régionale de Santé et l’Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé.

(Re)voir le reportage avec des images de Thierry Maisonneuve.
Les agriculteurs sont inquiets pour leur profession. Selon certains, ils seraient devenu la cible des consommateurs qui les insultent depuis la diffusion du magazine Place Publique qui a révélé que le scandale chlordécone n'était pas terminé. 

(Re)voir l'entretien de Louis-Daniel Berthome, président de la chambre d'agriculture, invité du JT de 19 heures.

L'actu en vidéo

Victoire de l'Arsenal

Les femmes de l'Asenal sont championnes de Marinique 2019 de handball.