Des capteurs mesurent l'air que nous respirons

Capteurs Madininair
© Martinique 1ère | Des capteurs fixes sont installés au Marin et à Sainte-Anne pour mesurer les pics de pollution.

L'indice de la qualité de l'air a été bon ces derniers jours. Madininair réalise des mesures du dioxyde d’azote NO2 (gaz indicateur de la pollution automobile) depuis quelques jours dans les communes de Sainte-Anne et Marin. Des capteurs fixes sont installés pour mesurer les pics de pollution. 

Jean-Claude SAMYDE
Publié le , mis à jour le

Des évaluations de la qualité de l'air en Martinique sont réalisées quotidiennement par Madininair. Pour que l'évaluation prenne tout son sens, les mesures sont prises sur des environnements variés : sites urbains, sites ruraux, zones industrielles, zones de trafics. Des capteurs fixes sont installés autour des grandes agglomérations pour mesurer les pics de pollution. À terme toute la Martinique sera cartographiée, ce qui permettra de mesurer le  dioxyde d'azote.

Visualiser l’impact éventuel sur la qualité de l’air 

Depuis le 28 mars et jusqu'au 27 avril 2017, des mesures du dioxyde d’azote NO2 (gaz indicateur de la pollution automobile) sont menées dans les communes de Sainte-Anne et Marin. Ces mesures ont pour objectif de spatialiser la pollution automobile de Sainte-Anne et du Marin mais également de visualiser l’impact éventuel sur la qualité de l’air de l’affluence des vacanciers dans ces sites touristiques. De plus, cette étude permettra de comparer les résultats aux normes environnementales en vigueur et ainsi évaluer un risque de dépassement de ces normes.
 
(Re)voir le reportage d'Edouard Estripault et de Marco François Calmo