L'avocat général a requis 30 ans de réclusion criminelle à l'encontre de Philippe Ponsar

Tribunal de Fort-de-France
© Martinique 1ère

Fin des débats et place aux plaidoiries de la partie civile ce vendredi matin (19 octobre) puis de la défense cet après-midi pour ce cinquième et dernier jour de procès. Dans son réquisitoire, l'avocat général a requis 30 ans de réclusion criminelle. Le verdict est attendu pour les prochaines heures

Franck Edmond-Mariette - Peggy Pinel-Féréol Publié le , mis à jour le

"Un dominateur des femmes, qui arrive à les séduire et les brise", voilà la personnalité de Philippe Ponsar, principal accusé du meurtre de Francette Pierre-Emile, décrite par les avocats de la partie civile maître Murielle Renard Legrand et de Dinah Rioual-Rosier. 

Dans sa plaidoirie maître Ludovic Romain pointe du doigt le vrai mobile du passage à l'acte rappelant que le principal accusé n'a cessé de changer de version au cours de ses 18 auditions où il a livré 18 versions différentes. 

L’avocat général a requis 30 ans de réclusion criminelle, dont 20 ans incompressibles

Dans l’après-midi, les avocats de Philippe Ponsar, maître Philippe Edmond-Mariette et Max Bellemare ont plaidé. Ces derniers ont demandé aux jurés de la cours d’assises de juger leur client uniquement sur les éléments du dossiers et non pas sur les rumeurs ou autres hypothèses.

Le verdict est attendu dans les prochaines heures. 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.