Au Robert, l'école primaire de Moulin à Vent s'appelle désormais Édouard Delépine

Edouard Delepine
© Eddy Bellerose | Une école de la ville du Robert porte le nom d'Edouard Delépine.

Alfred Monthieux le maire du Robert, souhaite mettre à l'honneur les citoyens de la ville. Il a donné à des écoles, les noms d'Émile Capgras, d'Hélène Pidery et d'Emmanuel (Mano) Césaire et maintenant l'inauguration d'une école élémentaire au nom d'Édouard Delépine, l'ancien maire.
 

Dominique Legros et Joseph Nodin Publié le

Le maire du Robert, Alfred Monthieux, souhaite mettre à l'honneur les citoyens de la ville, à commencer par celles et ceux qui ont fait la Martinique. Il a donné à plusieurs écoles, les noms d'Émile Capgras, d'Hélène Pidery et d'Emmanuel (Mano) Césaire.

L'opération se poursuit avec la dénomination de l'école primaire de Moulin à Vent (mardi (19 février 2019). Désormais, elle s'appelle : École primaire Édouard Delépine de Moulin à Vent du Robert.

L'historien et homme politique Édouard Delépine (87 ans), fut maire du Robert (entre 1989 et 1997), conseiller général (1992-1998) et ancien conseiller régional. 

(Re)voir notre reportage avec les images d'Eddy Bellerose.

Personnalités politiques et économiques n'ont pas manqué d'entourer la vedette du jour. Les grands partis de la gauche martiniquaise en particulier, sont représentés et ce n'est pas étonnant car Édouard Delépine est passé par les principaux courants politiques locaux.

Le parti communiste dont  il a été exclu en 1971 "pour cause d'opinions indépendantistes", le parti socialiste, le GRS (Groupe Révolution Socialiste), et depuis 1982 il est membre du PPM (Parti Progressiste Martiniquais).

Il rappelle avec humour que quand il a choisi Alfred Monthieux pour lui succéder à  la mairie du Robert son seul regret "c'est qu'il n'était pas progressiste".



 

L'actu en vidéo

Scène de crime

Reconstitution d'un meurtre à Basse-Pointe