Tout a basculé peu avant 18 heures, au moment de l'arrivée d'Alfred Marie-Jeanne. Le président sortant du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais), s'est présenté devant la salle de la réunion avec de nombreux partisans malgré un dispositif de sécurité important, compte tenu de la tension entre les membres du groupe.
Les pros Marie-Jeanne sont plus nombreux et largement plus bruyants, l'intention est claire. "Pa ni sanblé oswè a", lance un des proches d'Alfred Marie-Jeanne. Tous sont en colère à cause visiblement de la radiation d'une vingtaine de noms sur la liste des votants.

Les partisans de Marie-Jeanne bloquent alors l’accès de la salle.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

La porte a été entravée par un cadenas empêchant la sortie de ceux qui se trouvaient à l'intérieur. PYH
Maître Alain Miroite, l'administrateur judiciaire qui gère l'association depuis juin dernier, resté à l’intérieur avec son équipe, a finalement quitté les lieux selon le propriétaire de la salle. Trop de tension, trop de pression, l'assemblée générale est annulée.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

L'administrateur Alain Miroite quittant la salle signifiant l'annulation de l'assemblée générale du MIM (vendredi 7 septembre 2018). Pierre-Yves Honoré