Le tribunal mixte de commerce a examiné hier matin (mardi 11 septembre 2018), la situation de la clinique Sainte-Marie à Fort-de-France, gérée par le groupe Capa santé depuis 2006.

Les débats avaient lieu à huis clos alors que le personnel piaffait dans le hall dans une angoisse perceptible. "Les salariés veulent savoir assez rapidement la position du groupe Capa", explique le bâtonnier Raphaël Constant, l'avocat du personnel.

Sur les 163 salariés, une trentaine risque d’être licencié. Le tribunal a mis sa décision en délibéré à vendredi prochain 14 septembre.

(Re)voir le reportage de Franck Edmond-Mariette et Marc Balssa.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.