Le procès d'Alfred Marie-Jeanne, sa fille et son gendre devant le tribunal correctionnel de Paris renvoyé à jeudi

Dominique inauguration école Marie-Jeanne
© Martinique la 1ère | inauguration de l'école primaire Roosevelt Douglas de Dominique (2007)

Le procès d'Alfred Marie-Jeanne, sa fille Maguy et son gendre Mark Frampton prévu ce mercredi 21 mars a été renvoyé à jeudi 22 mars à cause de la grève nationale des avocats. La première audience est  prévue demain jeudi . 

Stéphanie Octavia Publié le , mis à jour le

L'ouverture du procès a été reportée en raison de la journée "justice morte" observée par les avocats. La première audience est prévue ce jeudi 22 mars 2018.

Le procès d'Alfred Marie-Jeanne, sa fille Maguy et son gendre Mark Frampton se déroulera au tribunal correctionnel de Paris. Ils sont poursuivis pour "prise illégale d'intérêt, faux et usage de faux et recel" concernant la construction d'une école à la Dominique.

En 2010, le scandale avait sérieusement ébranlé la sphère politique martiniquaise. On parle alors de l'affaire "Green parrot" qui met en cause l’actuel président du conseil de l'exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique Alfred Marie-Jeanne, sa fille Maguy et son gendre l’architecte Mark Frampton.

Tout commence en 2004, suite à un tremblement de terre qui dévaste l’île voisine de la Dominique. À l’époque, le Conseil régional de Martinique s’engage à porter secours. Maguy Marie-Jeanne, la fille de l’actuel président du conseil de l'exécutif de la CTM, dirige le service coopération régionale.
Une enveloppe de 518 000 euros est finalement allouée en plénière à la reconstruction d’une école à Portsmouth qui accueille 229 élèves dominiquais. Puis une rallonge de 100 000 euros et une aide exceptionnelle de 848 000 euros, validées cette fois par la commission permanente. Au total plus de 1,5 million d’euros.

Une lettre anonyme


Une lettre anonyme, signée par un certain "Green parrot" commence à circuler sur internet en 2010. Elle dénonce le coût excessif de la reconstruction de cette fameuse école. Pire, elle met en lumière un lien suspect entre l’architecte du projet Mark Frampton et Maguy Marie-Jeanne, dont il serait le compagnon et l’associé dans un commerce du centre-ville. Mark Frampton était également le consul de la Dominique.

En janvier 2011, Alfred Marie-Jeanne, sa fille Maguy et Mark Frampton attaquent l’ex-maire de Sainte-Luce, Louis Crusol et le responsable du canard enchaîné pour diffamation. Ils sont accusés d’avoir largement diffusé la lettre anonyme. La justice choisit de les relaxer deux ans plus tard.

Le juge d’instruction prononce la mise en examen de l’ancien président de région pour faux, usage de faux et prise illégale d’intérêts en mars 2014.

Un procès dépaysé


La cour de cassation, la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français, a répondu favorablement en septembre 2016 à la demande du procureur général de Fort-de-France qui réclamait le dépaysement du procès programmé le 9 novembre 2016 en Martinique, pour "une bonne administration de la justice".

Alfred Marie-Jeanne a quitté l'île pour Paris vendredi dernier (16 mars), avec les encouragements de son comité de soutien à l'aéroport du Lamentin, pour son procès prévu ce mercredi (21 mars).

Le procès dépaysé, devrait durer jusqu’au vendredi 30 mars au tribunal correctionnel de Paris.

L'actu en vidéo

Appel pour le domaine de la Trace

Murille Fruton propriétaire du Domaine de la Trace lance un appel de soutien.