Albioma fait appel du jugement rendu en Martinique

Galion 2
© MARTINIQUE 1ERE

Le tribunal administratif a annulé l'arrêté préfectoral d'exploitation de l'usine Galion 2 à Trinité. Une décision qui satisfait le plaignant l'Assaupamar. La société Albioma a saisi la cour administrative d'appel de Bordeaux, et s'estime confiante pour la suite et compte bien respecter son agenda.

Jean-Claude SAMYDE
Publié le , mis à jour le

Suite à l'audience du 20 septembre dernier, le tribunal administratif a annulé l'arrêté préfectoral du 14 mars 2014 qui autorise l'exploitation de l'usine de cogénération à Trinité. Les juges tranchent dans le sens de l'Assaupamar, la partie requérante. C'est cependant une victoire en demi-teinte pour les écologistes car tout ce qu'ils reprochaient au projet Galion 2 du point de vue atteinte à la santé ou à l'environnement a été écarté.

Écoutez la réaction d'Olivier Berisson (Assaupamar)

Olivier Berrison (Assaupamar)

De son côté le groupe Nou pèp la se félicite du succès de la procédure judiciaire engagée par l’Assaupamar
Pour le tribunal, le projet de l'usine biomasse au Galion n'est pas compatible avec toutes les prescriptions du schéma directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE).  Le projet est interrompu en l'état. La société Albioma a fait appel de cette décision devant la cour d'appel de Bordeaux.

Pour la direction d'Albioma aucun des arguments développés par l'Assaupamar n'a été retenu, il s'agit juste de vice de procédure. Écoutez Nicolas de fontenay le président de la société Albioma Galion au téléphone de Corinne Jean-Joseph

Nicolas de Fontenay (Albioma)

Coté sur Euronext Paris, le titre affichait un repli limité de 0,6% à 15,5 euros vendredi matin à la Bourse de Paris.

L'actu en vidéo

Glissement de terrain

Glissement de terrain à la cité Dillon à Fort-de-France (image amateur)