Que disent les professions de foi des listes candidates ?

carte électorale
© interieur.gouv.fr/Elections

Depuis lundi (23 novembre), la campagne électorale des élections territoriales a commencé officiellement avec notamment la publication des professions de foi des neuf listes. Elles sont disponibles en ligne sur le site du ministère de l'intérieur. Que disent-elles ?

Laurie-Anne Virassamy
Publié le , mis à jour le

Comment convaincre les électeurs en deux pages maximum ? C'est le défi que devaient relever les neuf listes en lice pour les élections territoriales du 6 et 13 décembre 2015. Leurs professions de foi sont en ligne depuis lundi (23 novembre).

Tous - ou presque - soulignent l'importance du scrutin qui doit apporter un changement. La Liste départementale, qui souhaite supprimer la Collectivité Territoriale de Martinique, parle même de "chambardement". Martinique Citoyenne voit ce changement d'un oeil positif car "innovant". Le Mouvement des Travailleurs et Peuple Sans Voix de Martinique (MTPSVM) ainsi que Nou Pèp La insiste sur le profil des candidats. Ce sont des "hommes et des femmes nouveaux", affirme la liste de Daniel Gromat. Seul Combat Ouvrier dit que "la CTM ne changera en rien le sort des travailleurs et des classes populaires".

L'économie surtout 

Le développement économique de la Martinique reste le principal axe des projets des neufs listes. Ensemble Pour une Martinique Nouvelle (EPMN) s'appuie très largement sur son bilan qu'elle juge positif et qui "s'ancre aujourd'hui sur des bases solides". La majorité sortante n'hésite pas à donner une succession de chiffres pour justifier sa politique en matière d'investissement public notamment.

Quand la Martinique Autrement énumère précisément ses trente-cinq engagements, le Gran Sanblé lance ses pistes de réflexion. Le MTPSVM tout comme Nou Pèp La ou encore Ba Peyi-a an Chans restent très vagues sur leurs actions à mener.

Quelle politique en matière de formation, de tourisme ? Martinique Citoyenne ne répond pas à ces questions. L'essentiel de sa profession de foi se concentre sur le rôle du citoyen qui doit être un acteur responsable.

La liste de Ghislaine Joachim-Arnaud veut interdire les licenciements, augmenter les salaires et les retraites et supprimer le secret des affaires. La CTM est-elle l'outil adéquat pour mener la politique que souhaite Combat Ouvrier ? 

Quant à la Liste départementale, Joseph Virassamy reste sur son cheval de bataille, son opposition à la CTM. Il ne dit pas un mot sur un quelconque projet économique.

Une autre version de "Moi, président"

L'ensemble des listes s'adresse aux électeurs et notamment Combat Ouvrier qui emploie beaucoup le "Vous" : "Vous contribuerez par vos votes", "Exprimez-vous"

On retrouve le "Nous" dans d'autres listes (Gran Sanblé, MTPSVM) mais surtout à Martinique Citoyenne qui prône la participation et l'implication de chacun dans la chose politique.

Enfin, le "Je" est présent chez Nou Pèp La, EPMN, La Martinique Autrement et surtout chez Ba peyi-a an chans. Sur ce point, la liste de droite est assez emblématique. Yan Monplaisir est le seul des neuf candidats à utiliser, à ce point, la première personne du singulier. Sur le modèle du "Moi, Président" de François Hollande, la tête de liste des Républicains emploie une anaphore différente. "Je serai le Président d'une Collectivité territoriale...". Avant même l'installation de la Collectivité, Yan Monplaisir se positionne clairement. Il personnalise une élection qui est avant un tout un scrutin de liste.

Les neuf professions de foi

Les textes des professions de foi sont disponibles sur le site internet du ministère de l'intérieur :

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.