Prison, relaxes et amendes contre les motards agresseurs de gendarmes

Gendarmes
© Martinique 1ère | Gendarmes lors d'un contrôle (novembre 2015)

Au procès des cinq motards dans l'affaire du barrage de la gendarmerie forcé en mai dernier à Case-Pilote, des relaxes, des amendes et des travaux d'intérêt général ont été prononcés. La plus forte peine est de huit mois de prison ferme.

Martinique 1ère Publié le

Au procès des cinq motards dans l'affaire du barrage de la gendarmerie forcé en mai dernier à Case-Pilote, des relaxes, des amendes et des travaux d'intérêt général ont été prononcés. La plus forte peine est de huit mois de prison ferme. Jugement annoncé mercredi-après midi (4 novembre) à Fort de France.

 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.