Des personnes cruelles sectionnent les oreilles d'un chiot

Chiot maltraité
© Martinique 1ère | Les oreilles du chiot coupées par des personnes cruelles

"Moumoune", un chiot de six mois, est la victime de personnes cruelles qui lui ont coupé les oreilles avec des ciseaux, sans anesthésie. L'animal a été récupéré et soigné par la SPA (Société Protectrice des Animaux).

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

"Les gens se sont amusés à sectionner les oreilles du chien sans anesthésie", explique avec effroi, le vétérinaire, Jean-Luc Sottovia. Ce chiot de six mois a été abandonné dans une ravine le samedi 12 septembre dernier à Schoelcher. Une semaine après avoir été recueilli par le vétérinaire, le petit animal souffre toujours de ses blessures, les oreilles étant une partie très sensible du chien.

Recrudescence de cruauté envers les animaux

Les animateurs de la SPA en Martinique constatent une augmentation de la cruauté envers les animaux."Ce sont des signalements qui nous sont fait, on réagit, on va sur place vérifier ce qui se passe exactement", confie Véronique Beroard, présidente de la SPA Martinique.

Peine de prison et amende pour les auteurs de sévices

Le propriétaire qui abandonne son animal peut être puni de :
  • 2 ans de prison,
  • et 30 000 € d'amende.
Le juge peut prononcer, à titre complémentaire, l'interdiction définitive ou provisoire de détenir un animal. Les mêmes peines s'appliquent en cas de sévices graves ou actes de cruauté envers un animal. Ce que la petite "Moumoune" a vécu ce soir du 12 septembre est passible d'une sanction très grave. En France la législation punie depuis 2004 tout type d’opération visant à modifier l’apparence. "Moumoune" grandira désormais dans une nouvelle famille câline et aimante qui l’attend déjà avec impatience…
Chiot maltraité

 

L'actu en vidéo

Affaire Ponsar

L'attitude du mari de la victime avec le suspect est expliquée au troisième jour du procès de Philippe Ponsar.