Pas de taxes sur les produits de secours pour la Dominique

chargement de la Pirac

Le gouvernement de la Dominique a annoncé sa décision de renoncer à toutes les taxes sur les articles de secours qui entrent sur le territoire, ceux destinés à l’Etat, aux collectivités, aux bailleurs de fonds, ou aux particuliers.

Serge Zobeïde Publié le , mis à jour le

La mesure, déjà appliquée par les services douaniers, vise à aider les sinistrés de la tempête Erika. Le gouvernement cherche à éliminer le maximum d’obstacles possible, aux démarches de tous ceux qui veulent aider la Dominique, victime de la tempête Erika (jeudi 27 août 2015).
 

Eau, nourriture, vêtements...

Pour le premier ministre, les professionnels et autres bénévoles envoyés avec des équipements, par des institutions ou des gouvernements étrangers, ont juste besoin d’un badge pour se rendre sur le terrain. "S’ils n’ont pas de passeport, mais possèdent un permis de conduire, ils sont autorisés à entrer dans le pays parce qu'ils sont venus pour aider", a déclaré Roosevelt Skerrit. Cependant, le chef du gouvernement a tenu à préciser que la suppression temporaire de taxes sur les produits, ne concernait que des articles de secours – eau, nourriture, vêtements, articles de toilette et tout ce qu’on peut considérer comme des produits de première nécessité.
 
Les produits comme les téléviseurs à écran plat continueront d’être taxés, a affirmé le premier ministre qui a appelé les Dominicais à "faire preuve de diligence et de transparence". "Soyons honnêtes avec nous-mêmes", a-t-il lancé, mettant en garde dans la foulée ceux qui seraient tentés de faire commerce avec les articles qu’ils recevraient gratuitement. "Les dons ne peuvent pas, ne doivent pas servir à ouvrir un supermarché dans le village", a averti Roosevelt Skerrit. "Ce n’est pas le moment d'essayer de voler le système. Celui-ci perd déjà assez et le peu de ressources qu’il lui reste doit servir à  aider ceux qui ont tout perdu, ou qui ont subi des dommages", a insisté le chef du gouvernement Dominicais.
 

Bilan (toujours provisoire) du passage d’Erika

Selon des informations confirmées par le premier ministre, 31 personnes ont perdu la vie et 21 autres sont portées disparues depuis le passage de la tempête.

L'actu en vidéo

Appel pour le domaine de la Trace

Murille Fruton propriétaire du Domaine de la Trace lance un appel de soutien.