Erika perturbe la Martinique

Erika Schoelcher
© LAV | Impossible d'aller sur le ponton, au bourg de Schoelcher, à cause de la mer agitée.

La tempête tropicale Erika s'éloigne des Petites Antilles pour se rapprocher de Porto-Rico et de la Floride. Ce jeudi (27 août), la Martinique a dû faire avec le mauvais temps.

Laurie-Anne Virassamy
Publié le , mis à jour le

Contrairement à la Dominique, la Martinique a subi peu de dégâts après le passage d’Erika. Le Conseil Général a dénombré ici et là des "arbres sur la chaussée" et "quelques glissements de terrains", sans gravité, à Saint-Joseph, au Gros-Morne ou Lorrain. Sur la RN1, au niveau du quartier Mansarde au Robert, la chaussée était inondée mais les voitures passent, assure le service des routes de la Région.
 

Houle sur la côte

Sur la côte, les curieux étaient de sortie pour regarder le spectacle. Certains marins-pêcheurs des Anses d’Arlet ont pris la mer pendant la nuit. Mais à cause de la houle, ils ont dû faire demi-tour rapidement. D'autres ont perdu leurs canots, endommagés.

Les professionnels de la mer se sont donc retrouvés au chômage technique à cause du mauvais temps. La situation est similaire pour les restaurateurs sur les bords de mer. À Sainte-Luce par exemple, Lise Henry, une restauratrice, témoigne : "Nous avons été obligés de fermer ce [jeudi 27 août] midi. On a eu des algues sargasses et une bonne houle. Il y a eu du vent, du sable. Tout est mouillé. On perd la journée. J’ai perdu une belle nasse de langouste de 20 kilos".

La Côte Caraïbe sous les pluies d'Erika

 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.