Les algues sargasses dans le Nord-Caraibe : le député Alfred Marie-Jeanne interpelle le gouvernement

Des yoles de pêche et des algues sargasses dans le port de Case-Pilote
© Martinique 1ère | Des algues sargasses dans le port de Case-Pilote

Les algues sargasses sont très présentes dans le sud de la Martinique. Elles arrivent maintenant dans la partie Nord- Caraibe. Cela ne manque pas d'inquiéter le député Alfred Marie-Jeanne. Il souhaite une modification de la loi sur la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

Claude Gratien
Publié le , mis à jour le

Très présentes dans le sud de la Martinique et dans le Nord-Atlantique, les algues sargasses arrivent maintenant dans la partie Nord- Caraibe de l'île. Rien à voir cependant avec les bancs importants que l'on a observé ces derniers mois. Très peu d'algues sont pour l'instant venues se déposer sur les plages de la partie caraibe grâce notamment aux courants marins qui les tiennent éloignées du littoral. Cela pourrait cependant ne pas durer. Une perspective qui donne un  relief particulier à la démarche entamée par Alfred Marie-Jeanne, le député du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais).

Dans une tribune libre, il dénonce, sur ce dossier, la passivité des pouvoirs publics. Il n'a pas vraiment apprécié les propos du Président de la République. Le 27 juillet dernier à Paris, dans une déclaration à la presse, François Hollande avait expliqué que cette pollution ne ''remplissait pas les critères permettant une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle''. Alfred Marie-Jeanne demande aujourd'hui la modification de cette loi.
 
Suivez ce reportage de Kelly Babo et de Marc Balssa sur Martinique 1ère.

 

 

L'actu en vidéo

Scène de crime

Reconstitution d'un meurtre à Basse-Pointe