Vedettes Madinina : quel avenir après la mise en examen des anciens dirigeants ?

Bateaux
© Vedettes Madinina | Deux des bateaux des vedettes Madinina dans la baie de Fort de France

Retour sur la mise en examen de deux anciens dirigeants des vedettes madinina pour détournement de fonds publics et de Catherine Conconne, compagne de l'un d'entre eux. Des questions se posent sur l'avenir de la société de transport maritime.

Cécile Marre Publié le , mis à jour le

Catherine Conconne n’est ni employée, ni associée de la société, et sa mise en examen n’aura aucune incidence pour l’entreprise. Mais qu’en est-il pour les deux dirigeants ? Les vedettes Madinina, placées en liquidation judiciaire, assurent le service jusqu’à l’attribution du nouveau marché en novembre prochain.

30 ans d’aller retour Trois-Ilets/Fort de France contre vents et marées et les vedettes Madinina ont tenu le cap alors qu’autour d’elles, d’autres entreprises de transport maritime coulaient. Les  écueils n’ont pourtant pas manqués. Redressement judiciaire en 1995 puis en 2014, liquidation en mars 2015, l’entreprise s’est reformée avec la bénédiction du tribunal de commerce, le temps d’assurer la continuité du service jusqu’en novembre 2015. C’est à cette date qu’une délégation de service publique doit être attribuée, avec de nouvelles exigences du Conseil Général.

Une seule offre de reprise...celle des "vedettes Madinina"

Nouvelles exigences et nouveaux moyens : une enveloppe de 740.000 euros par an, le marché pourrait passer à 2 millions. Il comprend l’obligation d’acheter de nouveaux bateaux et de mettre en place des billetteries. Mais voilà, selon nos informations, une seule offre aurait été déposée, celle des Vedettes Madinina. Et aujourd’hui ses deux anciens dirigeants sont mis en examen pour détournement de fonds publics.

Si rien n’est précisé dans les textes sur la mise en examen, un marché ne peut être attribué à un chef d’entreprise poursuivi par la justice. Alors comment le Conseil Général va-t-il gérer la situation ? Espérer un rapide non-lieu ou relancer l’appel d’offre ? 1200 personnes, travailleurs collégiens et vacanciers, empruntent chaque jour la seule liaison maritime quotidienne de Martinique.

 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.