"Davantage de répression" clament certains face au nombre de motards tués sur les routes

Accident de moto
© Martinique 1ère | Accident de moto route de Sainte-Luce (30 juillet)

Trois jeunes hommes décédés à moto, entre le 25 et le 30 juillet, au Vauclin, au Robert et à Sainte-Luce. Malgré les actions de prévention, 14 personnes au total sont déjà mortes à moto depuis le début de l'année en Martinique. Des voix s'élèvent pour intensifier la répression.

Peggy Pinel-Fereol Publié le , mis à jour le

Une moto sur le sol, les secours dépêchés sur les lieux de l'accident...toujours le même scénario dramatique. Les chiffres sont sans appel, depuis octobre 2013, les conducteurs de 2 roues motorisés, meurent de plus en plus sur nos routes. Non port du casque, vitesse, alcool, drogue... les problèmes de comportements sont les causes principales. Faut-il une formation plus poussée? Oui selon Daniel Mompelat, Président d'Alizés moto club qui préconise une réelle prise de conscience des utilisateurs de 2 roues.
 
De nombreuses opérations de prévention sont organisées dans les écoles, dans les quartiers pour sensibiliser les plus touchés : les jeunes de moins de 30 ans. Mais ce public semble peu réceptif. Alors faut-il plus de contrôles pour sanctionner leurs infractions au code de la route? Oui, selon les autorités qui multiplient les opérations police et/ou de gendarmerie. Problème...une circulaire leur interdit de poursuivre les motos pour des raisons de sécurité. Ce qui crée des comportements surréalistes.
 
Enfin, faut-il réglementer l'achat des 2 roues?  Une pièce d'identité et un justificatif de domicile sont les seuls documents exigés pour l'achat. Mais avec des prix entre 2 000 et 30 000 euros, la plupart des engins en circulation sont  achetés d'occasion et certains n'ont de moto que le nom.


 

L'actu en vidéo

Manifestation salariés FA

Manifestation des salariés du groupe France-Antilles à Fort-de-France (samedi 5 octobre 2019).

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête