Scandale de la FIFA : Jack Warner est devenu un problème pour Trinidad

Jack Warner
© (DIEGO URDANETA / AFP) | L'ancien vice-président de la Fifa, Jack Warner, dans son bureau à Chaguanas (Trinid et Tobago), le 6 juin 2015

Depuis l’annonce de sa mise en examen pour corruption et détournement de fonds  au sein de la FiFA, le Trinidadien, Jack Warner n’accorde plus d’interview. Il est même devenu un problème pour Trinidad selon les observateurs locaux.

Caroline Popovic Publié le , mis à jour le

A chaque déplacement, Jack Warner, député Trinidadien et ancien vice-président de la FIFA, la Fédération Internationale de Football, est poursuivi par les médias internationaux. Depuis l’annonce de sa mise en examen pour corruption et détournement de fonds  au sein de l’organisation de football, les questions des journalistes le gênent. Il n’accorde plus d’interview.
 
Warner est devenu un problème pour Madame Bissessar et pour Trinidad




Ses compatriotes Trinidadiens dans le milieu politique, n’apprécient guère l’attention de la presse internationale. Ils estiment que Warner, qui clame son innocence, devrait se rendre de lui-même aux États-Unis. Pour eux, pas question que l’image de tout le pays soit ternie à cause des agissements de Jack Warner.
 
En tant que député, Jack Warner participe  aux séances de l’Assemblée à Trinidad.  En 2010 il était le financier de la campagne électorale du premier ministre actuel, Kamla Persaud-Bissessar.  Aujourd’hui, Warner est devenu un problème pour Madame Bissessar et pour Trinidad.
 

Les procédures judiciaires s'enchaînent

Lui estime qu’il s’est volontairement rendu à la police. "Je suis en liberté sous caution et on me dit que je ne coopère pas. Que voulez vous que je fasse ? Me faire menotter et partir aux Etats Unis ? C’est ca que vous voulez ?" s'indigne-t-il.
 
Les États-Unis attendent l’extradition de Warner qui est actuellement en liberté provisoire après une première comparution devant un juge à Trinidad. Il sera de nouveau devant le tribunal le 12 juillet prochain. Son extradition vers les États-Unis n’aura donc pas lieu dans l’immédiat.

 

 

L'actu en vidéo

Gordon Henderson

Gordon Henderson créateur de la cadence lypso