Cad'home : La salariée licenciée met fin à sa grève de la faim

Annick Edgard
© Martinique 1ère | Annick Edgard, salariée (licenciée) de l'association CAD'HOME à Schoelcher

Malade, l’ancienne salariée de Cad'Home a arrêté hier (samedi 2 mai) sa grève de la fin entamée il y a deux jours après une intervention de la CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais). Elle aura désormais recours à la voie administrative pour remettre en cause son licenciement.

Laurie-Anne Virassamy Publié le , mis à jour le

Annick Edgard voulait aller jusqu’au bout mais sa grève de la faim aura duré deux jours. Ce samedi, l’ancienne salariée de l’association Cad'Home, située à la Cité Ozanam à Schœlcher, a arrêté son action. Elle voulait dénoncer son licenciement qu’elle juge abusif.

Désormais, une bataille administrative va commencer. Le dossier est pris en charge par Maître Germany. La CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais) va également intervenir puisqu’Annick Edgard est adhérente du syndicat.

Demain (lundi 04 mai), l’auxiliaire de vie ainsi que deux autres anciennes salariées se rendent à la Direction du travail. Leurs dossiers seront examinés.

Écoutez la réaction de Bertrand Cambusy. Le secrétaire général de la CSTM, invité de Guy Etienne et de Joseph Nodin dans "Face à la 1ère", ce dimanche en radio.

Bertrand Cambusy sur Cad'Home


L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.