Conflits en cours : discussion ou blocage ?

Discussion grève
© Martinique 1ère | Grévistes et médiateurs en pleine discussion

Médiateurs, grévistes et direction des entreprises concernées, ont passé leurs fêtes pascales à tenter de rapprocher les positions. À la Sotravom, la question du licenciement des deux salariés ne trouve pas de solution. Le parc des bus est bloqué par les grévistes ce mardi matin à Fort de France.

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

Médiateurs, grévistes et direction des entreprises concernées, ont passé leurs fêtes pascales à tenter de rapprocher les positions dans les locaux de l'ARACT au Lamentin. À la Sotravom, la question du licenciement des deux salariés qui réclamaient leur salaire, ne trouve pas de solution, au risque de provoquer de nouveaux blocages dès ce mardi (7 avril).

Faire reprendre les deux chauffeurs ailleurs ?

"Depuis quand on licencie des salariés qui réclament leurs salaires ?" se demande Bertrand Cambusy, secrétaire général de la CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais). "Le 2 (février) au matin, ils (les chauffeurs) avaient leur salaire du mois de janvier, assure Antoine Rulle, président de la Sotravom qui n'envisage pas de revenir sur ces deux licenciements.

Les médiateurs proposent une solution alternative : faire reprendre ces deux chauffeurs par une autre entreprise du réseau Mozaik. Est-ce possible dans ce contexte ? Un constat de désaccord est affiché et le risque de nouvelles perturbations sur la voie publique, n'est pas exclu...
Reprise du blocage des parcs des cotraitants du réseau Mozaik par des membres de la CSTM – Réseau perturbé 

 

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.