Une offre d'emploi dans une bananeraie indigne les internautes

Capture d'écran offre d'emploi
© Capture d'écran Facebook L.V | L'offre d'emploi dans une bananeraie de Martinique fait polémique sur internet

La capture d’écran fait le tour du web depuis quelques semaines. L’annonce d'une offre d'emploi dans une bananeraie de Basse-Pointe fait grincer des dents. Si elle est au mieux légale, elle est en tout cas ambiguë, voire maladroite.

Laurie-Anne Virassamy Publié le , mis à jour le

Au premier coup d’œil, c’est une offre d’emploi banale comme on en rencontre tous les jours. « Cherche comptable junior (H/F) pour comptabilité exploitations agricoles ». C’est vers la fin de l’annonce que le bât blesse : « Rémunération 1800 euros net sur 13 mois avec 1 billet d’avion A/R vers la métropole ». Racisme, discrimination, les internautes s’indignent car pour beaucoup, cela sous-entendrait que l’entreprise concernée, Ban Hackaert, ne recherche que des personnes qui habitent dans l’Hexagone et qui sont de peau blanche.


Incompréhension

« Je ne comprends pas cette polémique », répond Anne-Laure Marie, la directrice des ressources humaines de la société Ban Hackaert et auteure de l’annonce en question. « J’ai mis la même offre d’emploi dans toutes les régions de France y compris la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et la Réunion. Au total, j’ai eu à peu près 250 réponses ». 

Concernant le billet d'avion, «Si les candidats avaient été d'origine métropolitaine, résident métropolitain ou même de la Réunion, un billet d'avion était prévu dans la rémunération. C'était également prévu pour les personnes qui habitaient en Martinique, en Guadelouipe et à la Guyane».

Interprétation

Alors qu’en est-il exactement ? Cette annonce est-elle légale ? Dans ce guide pratique, Pôle emploi fait état des « différentes mentions interdites et autorisées », notamment en ce qui concerne le sexe, l’origine, l’ethnie, l’âge...

Les juristes ne sont pas unanimes sur la question. Selon un avocat que nous avons contacté, « cette annonce est légale car il n’y a pas de discrimination. Il n’est pas écrit "candidat à peau blanche". ». Pour Laurie Chantalou-Norde, avocat au barreau de Fort-de-France, cette offre d’emploi pose problème selon l’interprétation que l’on peut en faire.

Écoutez Laurie Chantalou-Norde, avocate au barreau de Fort-de-France :

LAURIE CHANTALOU-NORDE, AVOCAT AU BARREAU DE FORT-DE-FRANCE

Il y a ambiguïté aussi selon l’avis de professionnels qui traitent l'offre d’emploi. Ils pointent plus une annonce maladroite. Le contexte économique actuel, avec un chômage important des jeunes (plus de 60% des moins de 25 ans) n’arrange pas les choses.

Anne-Laure Marie se justifie : « Avant de publier l’annonce sur internet, j’ai cherché de septembre à décembre quelqu’un en Martinique. J’ai demandé à mes contacts, à notre expert comptable, à des gens que je connaissais par mes relations professionnelles, explique-t-elle. Je n’ai trouvé personne. Quand je dis que c’est à Basse-Pointe, personne ne veut se déplacer ».

Et de résumer en une phrase : « Je ne vais pas rester sans comptable parce que personne ne veut venir dans le Nord ! ». L’annonce n’est plus disponible sur le site internet. Le poste reste encore à pourvoir mais des entretiens sont en cours. Selon Anne-Laure Marie, la candidature de deux Martiniquais habitant dans l’île a été retenue.

L'actu en vidéo

Appel pour le domaine de la Trace

Murille Fruton propriétaire du Domaine de la Trace lance un appel de soutien.