Enseignante disparue : le suspect est convoqué par le juge d'instruction

Voiture Francette Pierre-Émile
© Martinique 1ère | La voiture de Francette Pierre-Émile, retrouvée le 3 décembre, patio de Cluny à Fort de France

Philippe Ponsar, suspect dans l'affaire de la disparition de l'enseignante Francette Pierre-Émile, est convoqué ce vendredi par le juge d'instruction. L'homme est notamment invité à expliquer la présence de son ADN dans la voiture de l'enseignante portée disparue. 

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

Philippe Ponsar, 46 ans, est mis en examen pour meurtre et séquestration depuis le 12 décembre dernier. Les preuves de sa participation à la disparition de l'enseignante Francette Pierre-Émile se sont accumulées. Son ADN, le sang sur ses chaussures, dans l'habitacle et le coffre de la voiture de l'enseignante.

Le juge attend des réponses

La semaine dernière lors de sa première comparution devant le juge d'instruction, l'homme avait trois solutions : raconter toute l'histoire, répondre aux questions du juge ou garder le silence. Philippe Ponsar a choisi le mutisme. 

Ce vendredi matin, le juge lui recommande d'expliquer comment le sang de Francette Pierre-Émile s'est retrouvé sur ses chaussures et la présence de son ADN dans la voiture de l'enseignante.

Le suspect, toujours présumé innocent à ce stade de l'enquête, a eu une longue conversation en début de semaine avec son avocate. Lui a-t-elle conseillé de rompre le silence ?

De nouvelles recherches ? 

L'enquête semble indiquer que le véhicule n'aurait pas effectué beaucoup de kilomètres, le mardi 2 décembre 2014, entre le moment de la disparition de Francette Pierre-Émile (12H30) et le retour de la voiture sur le parking à Cluny, Fort de France (22H00). Ce qui pourrait laisser entendre que l'enseignante disparue ne serait pas loin de Fort de France. De nouvelles recherches pourraient reprendre dans la matinée. Tout dépend du comportement du suspect.